m_ribet_musee.jpg

Bientôt un musée du circuit

Souvenons-nous des Grands-Prix du Comminges. Dans les tribunes 
édifiées en béton en 1933 et rehaussées par des gradins empruntés aux 
clubs hippiques, les 20 000 spectateurs se sont levés. L'acclamation est
 unanime. Alberto Ascari remporte sur sa Ferrari F2 l'édition 1 952 du 
Grand Prix du Comminges. Avec cet événement reconduit régulièrement 
depuis 1925, et doublé d'un Grand Prix moto, Saint-Gaudens gagne 
désormais une renommée planétaire, inoubliable. Tous les grands noms du 
sport automobile international d'avant-guerre et jusqu'en 1954 sont 
venus ici se distinguer : Louis Chiron, Philippe Etancelin, Jean Pierre 
Wimille, Maurice Trintignant, Charles Pozzi, Alberto Ascari… Enzo 
Ferrari et Jean Bugatti prirent l'habitude de descendre à l'hôtel 
Ferrière, à l'époque juste en face du collège Leclerc….  La dernière 
édition d'un Grand Prix officiel eut lieu en 1954.

Un musée associatif

Sous l'impulsion de Michel Ribet, président de l'écurie automobile du
 Comminges depuis 1975 et de son équipe, grâce au concours des élus, un 
musée associatif va prochainement ouvrir ses portes dans un des 
bâtiments existants attenants au camping municipal, juste au-dessus des 
célèbres tribunes. L'association est toujours restée active, chapeaute 
chaque année le rallye historique des stations thermales Elle a aussi, 
en 1985, 1998, 2 000 et 2002, organisé la rétrospective du Grand-Prix 
qui, aujourd'hui sujette aux limitations de vitesse en vigueur et sans 
dérogation préfectorale possible, a perdu son intérêt. Depuis 1979, 
l'association collecte des photos, des documents, des lettres, des 
archives, des objets, des témoignages de pilotes, de proches, de 
mécaniciens, de spectateurs, qui puissent faire revivre les heures 
épiques de la course. L'engouement est partagé. Les anciens se 
rappellent, collaborent. Leur mémoire sera support du musée. Du monde 
entier, la collection est revenue à Saint-Gaudens et est aujourd'hui 
présentable. Michel Ribet est ravi : « Le Grand Prix du Comminges garde 
partout dans le monde sa notoriété. Sûr, dit-il, le musée, lié aux sites
 touristiques avoisinants, accueillera régulièrement des expositions, 
des rallyes itinérants, va attirer le public. Il y aura à Saint-Gaudens 
des retombées intéressantes. Et que d'échanges pour les passionnés que 
nous sommes ! »